dreamair

L’aéronautique française exporte ses formations en Chine

Des carnets de commandes pleins à craquer, des cadences de production revues à la hausse, des perspectives prometteuses dans le monde entier : jamais l’industrie aéronautique n’avait connu période aussi faste. C’est dans ce contexte qu’il faut restituer l’inauguration, il y a dix jours, à Tianjin, près de Pékin, de l’Institut sino-européen d’ingénierie de l’aviation (SIAE). / Publie par www.lesechos.fr.